Éducation: les personnes exilées à l’écart

Droits humains • Pour la droite, les personnes migrantes coûtent toujours trop cher. Mais quand elles veulent se former ou travailler, les portes se ferment. Des structures d’aides montent au front. (Par Nicanor Ahon)

L’association «Éducation pour toutes et tous -maintenant!» a lancé une pétition. (DR)
Le statut migratoire est trop souvent un obstacle à l’accès à l’éducation. C’est le constat fait par Solidarité Sans Frontières, le Syndicat des Services Publics et l’Union des étudiant.e.s de Suisse (UNES), la Coordination asile.ge et Verein Netzwerk Asyl Aargau. Regroupées dans l’association «Éducation pour toutes et tous – maintenant!», les cinq structures lancent une...
Pour accéder à ce contenu, vous pouvez vous abonner ou payer 3 CHF pour accéder à l'ensemble du site pour une journée !
Si vous avez déjà un abonnement qui inclut l'accès en ligne, merci de vous connecter !