Les dérives nauséabondes du macronisme

France • A l’aube d’une possible aggravation de la situation sanitaire, le gouvernement d’Emmanuel Macron s’invente des ennemis comme pour paver le chemin vers l’abîme.

Frédérique Vidal, Ministre de l’éducation supérieure et de la recherche, fait souffler un vent de «maccarthysme». (DR)
Au pied du mur épidémique, économique et social, la Macronie donne un nouveau coup de volant, vers l’extrême droite. Par une campagne contre les «séparatismes» (qui s’est substituée aux «communautarismes», ndlr), elle se lance dans une «chasse aux sorcières» dans l’enseignement supérieur. Au moment où les indicateurs sanitaires s’affolent dans certaines régions, laissant craindre l’arrivée...
Pour accéder à ce contenu, vous pouvez vous abonner ou payer 3 CHF pour accéder à l'ensemble du site pour une journée !
Si vous avez déjà un abonnement qui inclut l'accès en ligne, merci de vous connecter !