En finir avec les crimes contre les personnes LGBTQ

Droits humains • En 2020, une plateforme de signalement a enregistré 61 attaques et discriminations en raison de l’orientation sexuelle ou du genre, soit plus d‘un cas par semaine.

Le rapport de LOS et Pink Cross montre que «l‘hostilité anti-LGBTQ reste un problème réel qui est à prendre au sérieux». (DR)
Lundi 17 mai avait lieu la Journée mondiale contre l’homophobie, la transphobie et la biphobie (JMCHTB). A cette occasion, Pink Cross, l’organisation faîtière des associations d’hommes gays et bisexuels, LOS, faîtière de celles des femmes lesbiennes, bisexuelles et queer (1) et le Réseau transgenre Suisse ont publié leur rapport annuel sur les «crimes de haine»...
Pour accéder à ce contenu, vous pouvez vous abonner ou payer 3 CHF pour accéder à l'ensemble du site pour une journée !
Si vous avez déjà un abonnement qui inclut l'accès en ligne, merci de vous connecter !