La livraison de repas dans la tourmente

Suisse • Depuis l’annonce d’un licenciement massif dans le milieu de la livraison de repas à domicile, les travailleuses et travailleurs sont parvenus à quelques avancées. Mais le dossier est loin d’être clos.

Plateformisation, sous-traitance et protection des travailleurs ne font pas bon ménage. En témoigne le plan de licenciement de 250 livreurs.euses de la société Allo- Service, qui sous-traite des livraisons pour la plateforme Smood.ch, révélé par la RTS à la fin avril. Si, depuis, le nombre de personnes licenciées a diminué, la situation reste «très opaque»...
Pour accéder à ce contenu, vous pouvez vous abonner ou payer 3 CHF pour accéder à l'ensemble du site pour une journée !
Si vous avez déjà un abonnement qui inclut l'accès en ligne, merci de vous connecter !