Du consumérisme au néocolonialisme en théâtre d’objets

THÉÂTRE • La grande dame belge du théâtre par l’objet, Agnès Limbos, flanquée de Gregory Houben forme un tandem comico-tragique pistant la destinée d’un couple. Dans « Ressacs », Madame et Monsieur Tout le Monde ou presque ne cessent de rebondir comme au premier jour dans leur success story contrariée poursuite sur fond d’exploitation des ressources naturelles et humaines de l’Afrique. Humour décalé et pince-sans rire au programme.

Aux sources de la Fraction Armée Rouge

cinéma • «Une Jeunesse allemande» est un travail de montage d’archives visuelles et sonores souvent méconnues. Il suit la radicalisation progressive de certains intellectuels de gauche et la création en Allemagne de la Fraction Armée Rouge (RAF), ainsi que le discours médiatique sous les années de plomb.

La danseuse entre la marionnette et l’humain

THÉÂTRE • Le 16e Festival international de la Marionnette en Pays neuchâtelois ouvre avec “VieLLeicht” de Mélissa Von Vépy sur une belle réflexion concernant la manipulation. Le théâtre de marionnettes est une métaphore toujours renouvelée sur les rapports de pouvoirs. Mais aussi une interrogation à nulle autre pareille sur les forces sociales et gravitaires à l’oeuvre dans tout parcours de vie.

Disparition et croyances en terre afghane

CINÉMA • Fin 2014. Dans l’attente du retrait des troupes, une section française est affectée à la surveillance de la vallée reculée du Wakhan. Mais des soldats se mettent à disparaître alors qu’ils dorment, sans laisser de traces. Entretien avec le cinéaste Clément Cogitore qui réalise “Ni le ciel ni la terre”, un film étonnant à la lisière de plusieurs genres.

L’Afghanistan fantôme et mystique

CINÉMA • La fiction “Ni le ciel ni la terre” s’attache au quotidien de soldats français en Afghanistan et les confronte au fantastique et au polar face à la disparation inexpliquée de quatre d’entre eux. Signée par le cinéaste  Clément Cogitore, voici une parabole ambigüe sur la toute puissance militaro-technologique confrontée à des manifestations possiblement paranormales qui la dépasse.

Annemarie Schwarzenbach redécouverte à l’opéra

Opéra contemporain • «Le Ruisseau noir» a su retenir l’aimantation autour d’instants de sensations, fulgurants, douloureux, frêles mais intacts chers à Annemarie Schwarzenbach. L’occasion de revenir sur le parcours tumultueux et fascinant de l’écrivaine et journaliste suisse proche de Klaus et Erika Mann ou d’Ella Maillart.

Quatuor en désaccord pour mots insurgés

THÉÂTRE • Entre son amour pour Tchekhov et Stanislavski et son désir de bousculer des générations apathiques, résignées qui « ont baissé les yeux », abandonné rêve, amour, amitié passionnelle, sens du collectif et de l’utopie, “Répétition” de Pascal Rambert parle de l’essentiel avec un engagement intense de ses interprètes (Emmanuelle Béart, Audrey Bonnet, Denis Podalydès et Stanislas Nordey) en état de grâce fêlée. Troublante manière de réfléchir le monde dans lequel nous vivons, la pièce s’achève par un vibrant et énergique appel aux jeunes gens : « réveillez-vous levez-vous ».

«Anéantis» de Sarah Kane entre fascination, voyeurisme et distance.

Théâtre • Dans une chambre d'hôtel, Ian, journaliste paranoïaque, brutal et malade, et Cate, fan de l’équipe de foot de Liverpool, femme-enfant ayant des problèmes d’expression et victime de catalepsie, voient leur crise de couple confrontée à une crise sociale : une guerre civile faisant rage au dehors. Le metteur en scène Karim Bel Kacem propose une version en studio de cinéma d’ "Anéantis" ("Blasted") de Sarah Kane. A voir à travers de petites fenêtres de verre teinté et à écouter au casque pour une trentaine de spectateurs.

La photographie comme moyen d’investigation

Photographie et enquête • Selon l’enquête, "Les Paradis. Rapport annuel", « le monde offshore est en perpétuelle évolution, c’est un écosystème florissant au cœur de l’économie mondialisée…. la Suisse, le Luxembourg, le Royaume-Uni ou Hong Kong se présentent comme des paradis fiscaux polyvalents proposant une sélection personnalisée parmi une liste toujours plus importante de services offshore. » Le journaliste britannique Nicolas Shaxson y définit ainsi le phénomène : « Un paradis fiscal est un endroit qui cherche à attirer le monde des affaires en offrant des solutions pour aider des personnes ou des sociétés à échapper aux règles, lois et régulations appliquées dans d’autres juridictions. » Il ajoute que « la politique des paradis fiscaux est exclusivement affaire de richesse, d’inégalités et de pouvoir. S’en prendre au système implique nécessairement de se confronter aux groupes d’intérêts les mieux établis de la société.