L’Usine de Genève en bisbille avec Maudet

Genève • Ce vendredi 2 octobre, l’Usine, haut lieu de la culture alternative à Genève, a verrouillé ses portes aux visiteurs pour un soir. Ce qui n’a pourtant pas empêché les gens de faire la fête à l’extérieur jusque tôt le matin. Ce mouvement de grève est lié aux exigences de Pierre Maudet et du Département de la sécurité et de l’économie (DSE) d’exiger cinq autorisations séparées d’exploitation de salles à l’Usine contre une précédemment.