Un cinéma pour la mémoire et l’engagement

Cinéma • A l’occasion de son 45ème anniversaire, Visions du Réel, le festival international du film documentaire de Nyon, a décerné le premier prix de « Maître du Réel » à Richard Dindo. Une belle rétrospective de l’ensemble de l’œuvre d’un des cinéastes suisses les plus connus internationalement a démarré en parallèle le 1er mai à la Cinémathèque suisse de Lausanne.

Résister comme on respire

CINÉMA • Des ruines de Homs assiégée et affamée où se mêlent douleur, chant et fraternité résistante à travers les carnets vidéos de jeunes syriens ("Return to Homs") au génocide cambodgien et sa survie dans des camps de travail rendu incroyablement présentes par des figurine immobiles en terre cuite ("L'Image manquante"), des films du réel pistent et dessinent l'humain au cœur de la barbarie. Sans oublier une belle transposition de la fiction due à Agota Krytsof, "Le Grand cahier".

Voyages au bout des corps et des identités

DANSE • Un programme de pièces dansées regroupées sous l'intitulé "Mix 9" permet aux jeunes interprètes du Ballet Junior de Genève d'ausculter les moindres parcelles du corps en ses bondissements et cassures, théâtralités et qualités d'abstraction. De la ligne circulaire à l'ensemble brisé ou à l'unisson, le doute, le questionnement et le désir sont bien au cœur et chevillés au corps de l'adolescence et de la post-adolescence.

Les âmes grises de la Pologne

CINÉMA • Lodz, 1962. Quatre jours avant de prononcer ses vœux, Anna, une novice catholique et jeune orpheline élevée au couvent, rend visite à sa tante Wanda. Cette dernière l'accueille avec une froideur amusée avant de lui révéler abruptement l'histoire de sa famille juive, dont les membres ont été tués dans les camps de la mort ou exécutés par des civils polonais. Pour filmer "Ida", son drame psychologique en forme de quête d'identité, le cinéaste Pawel Pawlikowski fait le choix d'un noir et blanc classieux, dont il module les transparences, ainsi que du format carré de la pellicule des origines.

L’effroi magique du quotidien

THÉÂTRE • Tuilage flottant entre apparition et disparition d'éclats de récits signés Valérie Mréjen, "Rome-Nanterre" ouvre sur un univers mêlant avec ironie irréel et réel pour interroger la mort. Ce à travers les vies recomposées de trois femmes incarnées par la figure amirale des comédiennes françaises, l'impeccable Dominique Reymond.