Malheureux qui comme Ulysse

THÉÂTRE • Alexa Gruber, dont le père est un ancien GI revenu traumatisé du Vietnam, monte pour la première fois en terre romande le dramaturge et poète Dimìtris Dimitriàdis. Son “Homériade” interroge la mythologie grecque, le retour d’un vétéran autant héros incompris que criminel rejeté de la Guerre de Troie et l’identité de tout un pays qui fait naufrage.

Requiem pour la Tchétchénie

CINÉMA ET DROITS HUMAINS • Le documentaire “Tchétchénie, une guerre sans traces” de Manon Loizeau célèbre journaliste qui connaît le pays pour y avoir déjà tourné trois films, nous dévoile des êtres encore plus terrifiés que pendant toutes les années de guerre et d’occupation russe. Aujourd’hui l’arbitraire, la torture et les exécutions sommaires font toujours des victimes par milliers. A voir sur Arte et dans le cadre du Festival International du film et forum sur les droits humains (FIFDH) de Genève.

L’Afrique contre les clichés

THÉÂTRE POLITIQUE • La Compagnie de théâtre de rue Trois Points de suspension offre un inoubliable voyage en continent africain et une exposition didactique au ton décalé agitant et subvertissant nombre de clichés et d’idées reçues. Le spectacle “Nie qui tamola” est un brulot d’intelligence politique documentaire et de noire ironie dramaturgique.

Résister comme on respire

CINÉMA • Des ruines de Homs assiégée et affamée où se mêlent douleur, chant et fraternité résistante à travers les carnets vidéos de jeunes syriens ("Return to Homs") au génocide cambodgien et sa survie dans des camps de travail rendu incroyablement présentes par des figurine immobiles en terre cuite ("L'Image manquante"), des films du réel pistent et dessinent l'humain au cœur de la barbarie. Sans oublier une belle transposition de la fiction due à Agota Krytsof, "Le Grand cahier".