Louise Pousaz, militante modeste mais infatigable

Hommage • Louise Pousaz approchait de ses 90 ans lorsqu’elle s’en est allée. Le vide laissé par le décès d’Etienne, son mari, était insupportable. Il y a quelques mois seulement, elle interrompait son activité hebdomadaire à l’expédition de Gauchebdo, qu’elle appelait encore la VO. Petite femme au magnifique sourire, yeux pétillants, pommettes toutes rouges, il faisait bon...
Pour accéder à ce contenu, vous pouvez vous abonner ou payer 3 CHF pour accéder à l'ensemble du site pour une journée !
Si vous avez déjà un abonnement qui inclut l'accès en ligne, merci de vous connecter !

Louise Pousaz approchait de ses 90 ans lorsqu’elle s’en est allée. Le vide laissé par le décès d’Etienne, son mari, était insupportable. Il y a quelques mois seulement, elle interrompait son activité hebdomadaire à l’expédition de Gauchebdo, qu’elle appelait encore la VO. Petite femme au magnifique sourire, yeux pétillants, pommettes toutes rouges, il faisait bon...
Pour accéder à ce contenu, vous pouvez vous abonner ou payer 3 CHF pour accéder à l'ensemble du site pour une journée !
Si vous avez déjà un abonnement qui inclut l'accès en ligne, merci de vous connecter !