Une population en danger plutôt que dangereuse

Chasser la prostitution des rues, comme le propose l'UDC au nom de la « décence », favoriserait l'usure immobilière et ne ferait qu'accroître la précarisation des travailleuses du sexe.

Chasser la prostitution des rues, comme le propose l’UDC au nom de la « décence », favoriserait l’usure immobilière et ne ferait qu’accroître la précarisation des travailleuses du sexe. Le projet de loi de l’UDC propose, presque innocemment, « une petite limitation à l’exercice d’une des formes de la prostitution – la prostitution sur le...
Pour accéder à ce contenu, vous pouvez vous abonner ou payer 3 CHF pour accéder à l'ensemble du site pour une journée !
Si vous avez déjà un abonnement qui inclut l'accès en ligne, merci de vous connecter !