Huguette Junod, nouvelle chroniqueuse de «Gauchebdo»

L’écrivaine genevoise inaugure une rubrique féministe dans nos colonnes.

Gauchebdo a l’honneur et le plaisir d’accueillir dans ses colonnes une nouvelle chroniqueuse en la personne de Huguette Junod.

Cette écrivaine a une vingtaine d’ouvrages à son actif, dont deux ont été primés par la Société genevoise des écrivains : Ceci n’est pas un livre (éd. des Sables) – une saga amoureuse écrite lors d’un marathon écriture – et Le Choix de Médée (éd. Samizdat) – un poème jetant un éclairage féministe sur la légende de la fille d’Aétès. Passionnée par la Grèce – antique et moderne –, Huguette Junod est également une féministe déterminée. La militante MLF de la première heure s’est notamment engagée pour le droit de vote des femmes et l’assurance maternité, et continue de défendre la parité ou le droit à l’avortement libre et gratuit. L’ancienne prof. de français a par ailleurs rédigé un travail de diplôme en études genre sur le sexisme des manuels scolaires utilisés à Genève et intitulé Si les femmes nous étaient contées…

Depuis 1983, Huguette Junod animait la rubrique féministe « Les Jeannes » du Peuple valaisan, jusqu’à la cessation des parutions de l’hebdomadaire socialiste à l’automne dernier. Les lecteurs et lectrices pourront cependant continuer à suivre l’actualité politique et culturelle vue sous un jour féminin et féministe dans la nouvelle formule bimensuelle du journal des socialistes valaisans, qui devrait être lancé ces jours-ci, et désormais aussi dans Gauchebdo.

« Comme Jaurès, je considère que la plume est une arme redoutable et que “l’humanité“ est un des plus beaux mots de la langue française », confie l’écrivaine.

Share on Google+Tweet about this on TwitterShare on FacebookShare on LinkedInEmail this to someonePrint this page