Les jeunes doivent prendre le relais pour que l’égalité se réalise

Il y a deux phrases qui irritent la « vieille féministe » que je suis : « Moi, je ne suis pas féministe ! », généralement prononcée avec un haut-le-cœur, comme s’il s’agissait d’une obscénité, par des femmes qui occupent une situation importante. Parmi elles, beaucoup de Françaises pour qui le féminin de « ministre...

Il y a deux phrases qui irritent la « vieille féministe » que je suis : « Moi, je ne suis pas féministe ! », généralement prononcée avec un haut-le-cœur, comme s’il s’agissait d’une obscénité, par des femmes qui occupent une situation importante. Parmi elles, beaucoup de Françaises pour qui le féminin de « ministre...
Pour accéder à ce contenu, vous pouvez vous abonner ou payer 3 CHF pour accéder à l'ensemble du site pour une journée !
Si vous avez déjà un abonnement qui inclut l'accès en ligne, merci de vous connecter !