Requiem pour une lutte paysanne

CINÉMA • Dans “L’Hiver dernier”, drame humain signé John Shank, résister, c’est d’abord un état d’esprit. Une manière de ne pas se soumettre, de refuser d’être assujetti à un ordre dont on ne veut pas, batailler pour la dignité et la fidélité à des valeurs, quitte à tout perdre.

Dans “L’Hiver dernier”, drame humain signé John Shank, résister, c’est d’abord un état d’esprit. Une manière de ne pas se soumettre, de refuser d’être assujetti à un ordre dont on ne veut pas, batailler pour la dignité et la fidélité à des valeurs, quitte à tout perdre. Johann (minéral et vibratile Vincent Rottiers) est éleveur...
Pour accéder à ce contenu, vous pouvez vous abonner ou payer 3 CHF pour accéder à l'ensemble du site pour une journée !
Si vous avez déjà un abonnement qui inclut l'accès en ligne, merci de vous connecter !