Un Vaudois dans la tourmente révolutionnaire

LIVRE • Précepteur du fils du prince Orloff, Julien Narbel vécut de près la prise du Palais d'hiver par les bolcheviks. Favorable aux contre-révolutionnaires, l'instituteur craignait par-dessus tout une contamination du communisme en Suisse.

Précepteur du fils du prince Orloff, Julien Narbel vécut de près la prise du Palais d’hiver par les bolcheviks. Favorable aux contre-révolutionnaires, l’instituteur craignait par-dessus tout une contamination du communisme en Suisse. C’est un peu la mode que d’exhumer de son galetas ou de sa cave des papiers familiaux (lettres, journal intime…) et de les...
Pour accéder à ce contenu, vous pouvez vous abonner ou payer 3 CHF pour accéder à l'ensemble du site pour une journée !
Si vous avez déjà un abonnement qui inclut l'accès en ligne, merci de vous connecter !