Les Rencontres d’Arles en noir et blanc

PHOTOGRAPHIE • Pour leur 44e  édition, les Rencontres d’Arles désirent marquer un retour aux origines de la photographie. Plus decinquante expositions sont regroupées cette année sous le générique «Arles in Black». Cette édition est consacrée en grande partie à la photo en noir et blanc, mais ne se veut pas passéiste, tant elle développe une certaine distance critique avec son objet.

Eternel retour Loin d’être une pratique surannée, le noir et blanc ne serait-il pas de l’ordre du mythe de l’éternel retour dépeint par le philosophe Mircea Eliade, une image issue notamment d’un «négatif» offrant des opacités et des transparences inverses des lumières et des ombres du sujet ? Faire le choix du noir et blanc,...
Pour accéder à ce contenu, vous pouvez vous abonner ou payer 3 CHF pour accéder à l'ensemble du site pour une journée !
Si vous avez déjà un abonnement qui inclut l'accès en ligne, merci de vous connecter !