« Genève est le champion suisse de la prison »

GENÈVE • Depuis le week-end dernier, Champ-Dollon connaît une série de violentes bagarres et d'actes de rébellion. Candidat de la gauche pour remplacer Olivier Jornot au poste de Procureur général, Pierre Bayenet a saisi l'occasion de réagir sur la situation difficile dans laquelle se trouve la prison genevoise. Rappelant dans un communiqué que 850 détenus s'entassent dans un établissement de 376 places et qu'« une société se juge à l'état de ses prisons », l'avocat propose trois solutions d'urgence susceptibles de faire baisser les violences immédiatement : suspendre l'exécution des peines inférieures à trois mois, acquérir 200 bracelets électroniques et libérer les sanspapiers qui n'ont pas commis de délit. Pierre Bayenet évoque aussi la possibilité de développer des peines alternatives. Interview.

Depuis le week-end dernier, Champ-Dollon connaît une série de violentes bagarres et d’actes de rébellion. Candidat de la gauche pour remplacer Olivier Jornot au poste de Procureur général, Pierre Bayenet a saisi l’occasion de réagir sur la situation difficile dans laquelle se trouve la prison genevoise. Rappelant dans un communiqué que 850 détenus s’entassent dans...
Pour accéder à ce contenu, vous pouvez vous abonner ou payer 3 CHF pour accéder à l'ensemble du site pour une journée !
Si vous avez déjà un abonnement qui inclut l'accès en ligne, merci de vous connecter !