« Je suis » la mémoire, l’oubli et l’histoire des damnés de la terre russe

THÉÂTRE • « Je suis » est une création théâtrale russe traduite en direct et signée Tatiana Frolova. Elle évoque la perte de la mémoire. Celle de la mère d'une comédienne atteinte d'Alzheimer et la mémoire collective d'une ville semblant avoir oublié qu'elle fut créée par des prisonniers du goulag.

« Je suis » est une création théâtrale russe traduite en direct et signée Tatiana Frolova. Elle évoque la perte de la mémoire. Celle de la mère d’une comédienne atteinte d’Alzheimer et la mémoire collective d’une ville semblant avoir oublié qu’elle fut créée par des prisonniers du goulag. La pièce est empreinte de ces réalités...
Pour accéder à ce contenu, vous pouvez vous abonner ou payer 3 CHF pour accéder à l'ensemble du site pour une journée !
Si vous avez déjà un abonnement qui inclut l'accès en ligne, merci de vous connecter !