L’austérité au féminin

analyse • Partout à travers le monde, l'idéologie du «moins d’Etat» touche en premier lieu les femmes. Dans les services publics, celles qui n'ont pas perdu leur emploi sont surchargées ou exposées au mécontentement des usagers.

Fin mai, Genève a accueilli la caravane de la Marche mondiale des femmes. A cette occasion, des militantes des quatre coins du globe ont pu débattre de la souveraineté alimentaire, des politiques d’austérité, des migrations, des guerres qui secouent des régions entières, provoquant déracinement, exil, et violences. Les organisatrices de l’atelier «l’Austérité contre les femmes»...
Pour accéder à ce contenu, vous pouvez vous abonner ou payer 3 CHF pour accéder à l'ensemble du site pour une journée !
Si vous avez déjà un abonnement qui inclut l'accès en ligne, merci de vous connecter !