Pas d’eau potable sans papiers d’identité

Russie • A Saint-Pétersbourg, plus de 60’000 personnes sans-abris survivent dans des conditions difficiles. Il leur est impossible d’accéder au nécessités basiques, parmi lesquelles l’eau potable, en raison de l’absence d’enregistrement de leur domicile dans leur passeport intérieur. Reportage sur place.

L’association Nochlezhka a distribué plus de 1’300 litres d’eau aux sans-abri de l’ancienne capitale impériale, enclenchant un mouvement large de solidarité des habitants. ©Pierre Jaccard
A Saint-Pétersbourg, la pollution de l’eau n’est pas qu’un slogan écologiste mais est connue de tout un chacun, puisqu’il est recommandé de bouillir l’eau sortant du robinet. Il suffit d’ailleurs de regarder les eaux huileuse couleur chocolat de la Neva et d’observer les multiples canaux aux teintes obscures qui parcourent la ville pour mesurer la...
Pour accéder à ce contenu, vous pouvez vous abonner ou payer 3 CHF pour accéder à l'ensemble du site pour une journée !
Si vous avez déjà un abonnement qui inclut l'accès en ligne, merci de vous connecter !