Gauchebdo se modernise et lance une campagne de soutien

Grèves, manifestations, mondialisation et luttes locales.... Ce que les grands médias passent sous silence, lisez-le chaque semaine dans Gauchebdo!

Gauchebdo a besoin de vous! Chaque jour passé à travailler pour vous, chaque nouvelle édition qui paraît sont autant de petites victoires obtenues face à l’adversité et à l’époque que nous vivons. Si les difficultés que nous traversons depuis des années sont partagées par l’ensemble du secteur des médias en Suisse, la situation n’en est que plus alarmante pour la presse d’opinion qui ne peut compter que sur l’enthousiasme et la détermination des plus concernés pour continuer d’avancer. Affronter le rouleau compresseur de la vulgate néolibérale dans une société largement acquise à ces valeurs peut sembler être un chemin de croix. Cependant, nous n’évoluons pas en vase clos et les soubresauts que l’on sent poindre en Europe et dans le monde annoncent peut-être un retour de balancier plutôt rapide et vigoureux.

Pourquoi soutenir “Gauchebdo”?
Grèves, manifestations, mondialisation et luttes locales… Ce que les grand médias passent sous silence, vous pouvez le lire chaque semaine dans Gauchebdo. Un journal qui se différencie des autres sur au moins trois points: ses moyens, très limités, la liberté qui règne au sein de sa rédaction et son engagement politique. Si sa ligne rédactionnelle est proche, historiquement, de celle du POP et du parti suisse du travail, sa rédaction jouit d’une totale liberté de traitement de l’information et le journal ouvre ses colonnes à des mouvements, associations et personnes poursuivant des buts similaires. En outre, Gauchebdo est un journal politique, mais ses rédacteurs s’engagent à informer de manière aussi complète que possible et respectent les principes de déontologie et d’éthique des journalistes.

Loin de se contenter de se faire le porte-voix des mouvements existants, Gauchebdo apporte également un regard critique sur l’actualité, et propose régulièrement un éclairage plus large à travers des reportages, enquêtes, interviews et analyses de fond sur différents sujets politiques, historiques ou sociétaux. Le journal accorde également une place importante à la culture dans ses pages, en particulier lorsque celle-ci encourage une réflexion critique: théâtre, concerts, livres et expositions en tous genre sont régulièrement mis en avant. Gauchebdo bénéficie d’un partenariat avec le quotidien français l’Humanité, dont il reproduit régulièrement des articles.

Gauchebdo se met à la page… numérique!
Notre journal a passé le cap des 70 ans en 2014 et ne lâchera rien. 70 ans durant lesquels il a évolué, résisté, changé de fréquence de parution et de nom. Il a su s’adapter avec les moyens du bord et toujours avec une grande motivation humaine de la part du comité, de l’équipe rédactionnelle, des bénévoles, ainsi qu’avec le soutien inconditionnel des abonnés et donateurs.

Depuis quelques années, des mesures ont été prises pour faire face à la précarité de la situation financière. Le changement d’imprimeur et la réorganisation des temps de travail de la rédaction, tout en gardant tous les postes de salariés, nous ont permis de réaliser une économie de quelques milliers de francs par an. Ce n’est pas encore suffisant pour être sereins mais cela nous encourage à continuer et à s’adapter encore. Adaptation qui passe par une diversification et une modernisation de l’offre. Un nouveau site internet est lancé aujourd’hui, que vous trouverez à l’adresse habituelle www.gauchebdo.ch. Il sera plus convivial et proposera des nouvelles catégories d’abonnements: papier, électronique, et même à la journée. Vous pouvez également nous suivre sur les réseaux sociaux. Nous lançons en outre une campagne de soutien au cours de laquelle des lecteurs et des personnalités s’exprimeront chaque semaine dans notre journal jusqu’en décembre.

Vous êtes notre richesse!
Un journal de qualité vous parvient chaque semaine, vous faites peut-être même l’effort d’aller le chercher en librairie à Lausanne et Genève ou en caissette à Genève. Nous ne pouvons être présents que dans peu de kiosques car nous sommes un journal de «niche». Malgré nos moyens de distribution restreints nous avons ce qui est le plus précieux, vous. Vous, lecteurs occasionnels, vous, abonnés de longue date ou tous récents, vous êtes notre force et nos meilleurs ambassadeurs. Parlez de Gauchebdo à votre entourage et offrez un abonnement à votre sœur, votre tante, au cousin et pour les férus du net, offrez l’abonnement électronique ou un combiné! La plus grande partie de notre budget repose sur les abonnements et vos dons.

Chère lectrice et abonnée, cher lecteur et abonné, chère donatrice et cher donateur, chers soutiens nous vous disons merci ! Merci pour votre fidélité, merci pour votre générosité. Vous êtes notre richesse, nous comptons sur vous! Pour que la presse alternative et critique puisse exister, continuez à nous soutenir!

Helena de Freitas, Présidente de la société d’édition de Gauchebdo, avec la rédaction.