Du consumérisme au néocolonialisme en théâtre d’objets

THÉÂTRE • La grande dame belge du théâtre par l’objet, Agnès Limbos, flanquée de Gregory Houben forme un tandem comico-tragique pistant la destinée d’un couple. Dans « Ressacs », Madame et Monsieur Tout le Monde ou presque ne cessent de rebondir comme au premier jour dans leur success story contrariée poursuite sur fond d’exploitation des ressources naturelles et humaines de l’Afrique. Humour décalé et pince-sans rire au programme.

Gregory Houbon et Agnès Limbos dans "Ressacs" Photo: Alice Piemme
Sur la traditionnelle table dressée par Agnès Limbos comme seule aire de jeu et manipulation de figurines et décors miniatures, voici une vraie fausse apologie auto-ironique et vitriolée de la libre entreprise colonialiste et consumériste menée en couple. De la culture de la noix de coco en climat tropical à l’extraction de fossiles et minéraux,...
Pour accéder à ce contenu, vous pouvez vous abonner ou payer 3 CHF pour accéder à l'ensemble du site pour une journée !
Si vous avez déjà un abonnement qui inclut l'accès en ligne, merci de vous connecter !