RIEra bien qui RIEra le dernier

Genève • Le Conseil d’Etat présente sa mise en œuvre de la réforme de l’imposition des entreprises qui va faire beaucoup de mécontents.

Après la votation et le plébiscite vaudois de mars dernier qui a vu l’acceptation d’un taux d’imposition unique des entreprises à 13,8%, c’est le pistolet contre la tempe que le gouvernement genevois préparait sa propre mise en œuvre de la réforme. Cette dernière, concoctée par les Chambres fédérales afin de répondre aux exigences de l’OCDE...
Pour accéder à ce contenu, vous pouvez vous abonner ou payer 3 CHF pour accéder à l'ensemble du site pour une journée !
Si vous avez déjà un abonnement qui inclut l'accès en ligne, merci de vous connecter !