Le Jura fait des avances à Moutier

Jura• Le Parlement jurassien se prononcera sur le message aux Prévôtois en vue du vote de 2017 sur l’éventuel ralliement de Moutier au canton du Jura.

Le 18 juin prochain, les électeurs de Moutier se prononceront sur leur appartenance cantonale. Ils recevront un message informatif, basé sur des expertises indépendantes et contenant aussi deux pages réservées à chacun des deux cantons intéressés. Berne argumentera évidemment pour le statu quo, le Jura en faveur d’un changement de canton. Pour lui donner plus de poids, le gouvernement jurassien a décidé de soumettre son message au Parlement.

L’exécutif jurassien montre clairement sa volonté d’accueillir la ville de Moutier en lui faisant des offres concrètes, notamment l’installation à Moutier de services administratifs cantonaux importants, comme le Service des contributions (plus de 80 emplois équivalents plein-temps) ou le Service de l’informatique (34 EPT). En tout, cela ferait environ 170 EPT, soit un peu plus que les 160 EPT de l’administration bernoise à Moutier. En outre, le Gouvernement veut garantir l’emploi de tous les fonctionnaires du canton de Berne en poste à Moutier.

Si Moutier choisit le canton du Jura, la ville aura une situation particulière puisque les villages qui l’entourent (probablement presque tous) resteront dans le canton de Berne. D’où quelques inquiétudes, notamment pour l’hôpital et les écoles. Concernant l’hôpital, les deux cantons ont affirmé que son avenir «n’est pas directement lié à la question institutionnelle». Pour les écoles, il ne semble pas non plus qu’il y ait de gros problèmes, les deux cantons collaborant déjà largement dans ce domaine.

Les Franches-Montagnes perdantes
Si Porrentruy est très peu touché par le déplacement de services administratifs, il n’en est pas de même pour Delémont et les Franches-Montagnes. A Delémont, qui perdrait une centaine d’EPT, la proximité de Moutier (10 minutes en train ou en voiture) peut faire passer la pilule. Elle peut sembler plus amère pour Les Breuleux. Le village perdrait la Section des personnes morales du Service des contributions (16 EPT). Or, les Franches-Montagnes sont le district où il y a, même proportionnellement à la population, beaucoup moins d’emplois cantonaux que dans les deux autres. Mais même si on peut prévoir quelques oppositions, on voit mal le parlement et une majorité du peuple refuser ces propositions.

A Moutier, c’est une autre histoire. Lors du vote d’autodétermination du Jura bernois du 24 novembre 2013, la majorité de 55,4 % de oui était en deçà des espérances autonomistes. Pour un succès jurassien l’été prochain, il faudrait cependant que plus de 90 % des gens qui étaient d’accord pour que l’ensemble du Jura bernois rejoigne le canton du Jura, le soient aussi pour que Moutier fasse le pas tout seul. Les offres du canton du Jura et le rapport d’une expertise indépendante commandée par les deux cantons et la commune, concluant notamment que Moutier trouverait des avantages financiers à un changement de canton, suffiront-elles à convaincre les Prévôtois? Réponse le 18 juin 2017.

Pour plus d’infos: www.jura.ch/moutier et www.be.ch/moutier

Share on Google+Tweet about this on TwitterShare on FacebookShare on LinkedInEmail this to someonePrint this page