La RIE repartie pour un tour

Suisse • Après le refus massif par les votants de la RIE III, la gauche défend une nécessaire abolition des statuts spéciaux, tout en ménageant les finances des collectivités publiques et les citoyens.

«Victoire. Nous sommes très heureux et soulagés du refus de la troisième réforme de l’imposition des entreprises (RIE III).» Tout comme le reste de la gauche, les syndicats, de nombreuses villes comme Lausanne ou Genève ou une minorité d’élus bourgeois, le Parti suisse du Travail-POP ne cachait pas sa satisfaction au soir du 12 février....
Pour accéder à ce contenu, merci d'acheter un abonnement ou vous connecter si votre abonnement inclut l'accès en ligne !
Share on Google+Tweet about this on TwitterShare on FacebookShare on LinkedInEmail this to someonePrint this page