La fin de l’exception vaudoise?

Il faut le dire• Récemment, j’ai rencontré un jeune kosovar qui habite dans ma région. Il remplit toutes les conditions pour que, s’il vivait dans le canton de Genève, il puisse bénéficier de l’initiative dite «Papyrus» de régularisation...

Récemment, j’ai rencontré un jeune kosovar qui habite dans ma région. Il est venu une première fois en Suisse en 1999, âgé d’à peine 20 ans. Après la guerre, il a dû retourner dans son pays, n’ayant pas obtenu le statut de réfugié. Là-bas, il n’a pas trouvé de travail (le chômage dépasse le 50%),...
Pour accéder à ce contenu, vous pouvez vous abonner ou payer 3 CHF pour accéder à l'ensemble du site pour une journée !
Si vous avez déjà un abonnement qui inclut l'accès en ligne, merci de vous connecter !
Share on Google+Tweet about this on TwitterShare on FacebookShare on LinkedInEmail this to someonePrint this page