La Poste de demain, c’est pas rose

service public• Une manifestation a eu lieu mercredi à la poste du Petit-Lancy, à Genève

Mercredi matin, à l’office de poste du Petit-Lancy 1 à Genève, les usagères et usagers de La Poste «testaient» l’office de poste du futur. Syndicom avait prié les habitants du quartier de venir en nombre dans l’office de poste pour y faire ce qu’ils y font d’habitude: poster des lettres, retirer de l’argent, faire leurs paiements, etc. Ceci afin de reproduire ce que seront les offices! demain: au vu de l’annonce de fermetures massives d’ici à 2020, les rares postes survivantes seront bondées.

Les usagères et usagers de La Poste ont ainsi pu vivre quelques minutes ce qui pourrait être leur quotidien d’ici un à trois ans: des files qui s’allongent et une très longue attente derrière le guichet avant de pouvoir être servi. A Genève, 39 offices sont menacés selon Syndicom qui invite la population et les autorités à réagir pour garder un réseau d’offices de poste et un service public de proximité, performants et accueillants.

Share on Google+Tweet about this on TwitterShare on FacebookShare on LinkedInEmail this to someonePrint this page