Les différends entre le Haut et le Bas ne sont pas près de disparaître

Neuchâtel• Le canton voit trois objets soumis au vote le 24 septembre. Touchant aux relations Haut Bas, les résultats pourraient être porteurs de calme ou comme de tempête.

Les quotidiens neuchâtelois ont récemment publié l’avis de deux historiens, Jean-Daniel Morerod et Jean-Marc Barrelet, pour tenter de décrypter l’origine des différents entre Haut et Bas du canton. Au Moyen-âge déjà, les deux régions connaissaient des relations tendues, apprend-on. Des rivalités existaient alors entre les seigneuries de Valangin et Neuchâtel et ne se sont arrêtées...
Pour accéder à ce contenu, vous pouvez vous abonner ou payer 3 CHF pour accéder à l'ensemble du site pour une journée !
Si vous avez déjà un abonnement qui inclut l'accès en ligne, merci de vous connecter !
Share on Google+Tweet about this on TwitterShare on FacebookShare on LinkedInEmail this to someonePrint this page