Merci à Myriam Tétaz pour son article

Courrier des lecteurs• Martine Desarzens, fille de Victor Desarzens et responsable de l’hoirie «Victor Desarzens» à Lausanne, réagit à l’article «Faites la musique, pas la guerre», paru dans "Gauchebdo" du 27 octobre dernier.

Je remercie Myriam Tétaz pour son article concernant le superbe livre L’Orchestre de Chambre de Lausanne, écrit par Antonin Scherrer, biographe de Victor Desarzens. Myriam Tétaz, fidèle auditrice des concerts de l’OCL, écrivait déjà dans la presse locale le 10 novembre 1942, lors du premier concert de l’OCL dirigé par Victor Desarzens, son chef fondateur: «La légende est en marche, dans la Maison du Peuple, cette salle, sans aucun charme, quatre murs, un toit, aux fauteuils usés, des couleurs fanées mais une acoustique inégalée , (…) Victor Desarzens propose un concert entièrement dédié à Bach.…» Superbe hommage!

Dans son article publié le 27 octobre 2017 dans Gauchebdo, Myriam Tétaz évoque le glissement de la formation de l’OCL, Manheim (orchestre de chambre) voulue par son chef fondateur, Victor Desarzens et protégée par le chef Jésus Lopez Cobos, petit à petit vers une formation symphonique imposée par certains chefs qui ont succédé à Lopez Cobos…. Hélas, comme elle, la famille regrette beaucoup ce glissement, alors qu’à moins de 30 minutes en train de Lausanne, les amateurs de musique symphonique peuvent se rendre à l’Orchestre de la Suisse Romande, OSR!

Share on Google+Tweet about this on TwitterShare on FacebookShare on LinkedInEmail this to someonePrint this page