Construire un bâtiment scolaire: trop cher?

Il faut le dire• Les communes vaudoises, majoritairement en main PLR, investissent-elles suffisamment dans les infrastructures scolaires?

Depuis plus de 15 ans, dans le canton de Vaud, la loi stipule que le canton paie les charges salariales liées à l’école et que les communes mettent à disposition les locaux. Depuis quelques années, au vu de la démographie et du parc immobilier vieillissant, les communes doivent impérativement rénover certains bâtiments ou construire de nouvelles écoles. Sachant qu’une classe construite coûte en moyenne entre 1 et 1,2 million de francs, c’est un investissement important.

Les communes, majoritairement en main PLR, ont ainsi fait pression sur le canton pour revoir les normes d’espace à la baisse, ce qu’elles ont obtenu en 2016. Parallèlement, on demande cependant aux directeurs d’établissements de forcer les effectifs vers le haut de la limite tolérée. La tendance est donc de mettre plus d’élèves dans de plus petites classes. C’est ce qui va arriver l’année prochaine dans une école spécialisée en construction dans le Chablais. De plus, pour économiser les frais, des projets de construction sont modulaires et prévus pour durer 30 ans. C’est de l’obsolescence programmée, comme si le besoin d’école allait être moindre dans les années à venir dans notre canton.

Ce constat est d’autant plus regrettable quelques mois après le plébiscite populaire de la stratégie énergétique fédérale dite 2050. Doit-on rappeler que la situation financière des communes vaudoises est actuellement bonne? Dès lors, il serait plus logique de réfléchir à des constructions Minergie, en ayant recours à des chauffages qui n’utilisent plus d’énergie fossile, en favorisant la production d’énergie et en comptabilisant l’énergie grise.

La construction d’une école mériterait peut-être aussi un concours architectural, qui permettrait ainsi d’avoir un beau bâtiment, bien inséré dans le quartier et pensé pour les élèves. Certes, cela coûterait plus cher, mais nos enfants n’en valent-ils pas la peine? On parle beaucoup de climat scolaire pour améliorer le bien être à l’école. Or, il a été démontré qu’une belle école contribue à un climat positif, au même titre que des enseignants motivés et des bonnes relations entre élèves et enseignants. Enfin, ce n’est pas non plus en mettant plus d’élèves par classe qu’on améliorera ce climat!

Share on Google+Tweet about this on TwitterShare on FacebookShare on LinkedInEmail this to someonePrint this page