L’austérité du Conseil d’Etat ne passe pas

Neuchâtel• Les mesures d’économies prévues par le Conseil d’Etat pour permettre au canton de «retrouver la voie de la prospérité» suscitent la révolte de nombreux secteurs.

L’annonce du programme de législature 2018-2021 du Conseil d’Etat a provoqué comme un coup de tonnerre dans le canton. Afin de «retrouver la voie de la prospérité», soi-disant, celui-ci présente une quarantaine de mesures d’économies. Ainsi, il entend fermer la Haute école de musique, augmenter le nombre d‘élèves par classes, couper dans l’orthophonie, réduire les...
Pour accéder à ce contenu, vous pouvez vous abonner ou payer 3 CHF pour accéder à l'ensemble du site pour une journée !
Si vous avez déjà un abonnement qui inclut l'accès en ligne, merci de vous connecter !
Share on Google+Tweet about this on TwitterShare on FacebookShare on LinkedInEmail this to someonePrint this page