Inconscience et incohérence au parlement

Agriculture• Malgré l’irritation provoquée par les annonces de Johann Schneider-Ammann, le lobby paysan au parlement n’a soutenu ni l’initiative pour la souveraineté alimentaire d’Uniterre ni son contre-projet, qui pourtant défendaient les intérêts des paysans suisses.

A l'opposé de la position des autorités et des parlementaires, une part grandissante de la population soutient une agriculture durable de proximité. Ici, lors d’une manifestation à Genève (photo: Carlos Serra).
En septembre dernier, la population suisse a voté à une large majorité en faveur du principe de sécurité alimentaire. Avec d’autres formations de gauche, le PST/POP avait recommandé de refuser ce nouvel article constitutionnel, ce que certains n’avaient pas compris. Ce choix était lié au fait que le texte n’excluait pas la soumission de l’agriculture...
Pour accéder à ce contenu, vous pouvez vous abonner ou payer 3 CHF pour accéder à l'ensemble du site pour une journée !
Si vous avez déjà un abonnement qui inclut l'accès en ligne, merci de vous connecter !
Share on Google+Tweet about this on TwitterShare on FacebookShare on LinkedInEmail this to someonePrint this page