Le goût amer de l’huile de palme

Environnement • Le Parlement européen vient de se prononcer pour l’élimination progressive de l’huile de palme dans les agrocarburants d’ici à 2021. En Suisse aussi, la palme est sous le feu des critiques. Mais cette prise de conscience permettra-t-elle de préserver les peuples autochtones, premières victimes de cette production industrielle ravageuse? (par Alexandra Chaignon, paru dans l’Humanité, avec la rédaction).

La culture de la palme en immenses monocultures est la principale cause de déforestation en Indonésie. Ici à West Kalimantan, Borneo (photo: Rainforest Action Network).
Le 16 janvier dernier, le Parlement européen se prononçait pour «l’élimination progressive» de l’huile de palme dans les agrocarburants d’ici à 2021. Le même jour, à Kuala Lumpur, des centaines de producteurs malaisiens d’huile de palme manifestaient, agitant des banderoles «Stop à l’interdiction de l’huile de palme» et «L’huile de palme nourrit ma famille». Selon...
Pour accéder à ce contenu, vous pouvez vous abonner ou payer 3 CHF pour accéder à l'ensemble du site pour une journée !
Si vous avez déjà un abonnement qui inclut l'accès en ligne, merci de vous connecter !
Share on Google+Tweet about this on TwitterShare on FacebookShare on LinkedInEmail this to someonePrint this page