Une affiche et un programme déroutants

Opéra • Un boucher et un fromager vont-ils vraiment attirer plus de public à l’opéra? La publicité déjantée est-elle la panacée? La saison 2018-2019 de l’Opéra de Lausanne, tout comme l’affiche choisie, interrogent.

Quand un opéra de Mozart ou les ballets de Monte-Carlo ne font pas le plein, on affiche côte de bœuf, fromages, poireaux et saucisses. Certains s’en amusent, d’autres s’irritent. Et si on proposait de l’opéra pour attirer les gens à l’opéra? Et si on osait une programmation un peu audacieuse, qui n’oublie pas qu’on vit...
Pour accéder à ce contenu, vous pouvez vous abonner ou payer 3 CHF pour accéder à l'ensemble du site pour une journée !
Si vous avez déjà un abonnement qui inclut l'accès en ligne, merci de vous connecter !