Droit d’initiative cantonal: un défaut à corriger

Jura • Le système concernant le vote d’une initiative et de son contre-projet ne permet pas forcément de connaître la volonté populaire. Un défaut qui ne persiste plus que dans quelques cantons.

Dans les années 70, lors de votations fédérales sur des initiatives populaires et leur contre-projet, il est arrivé deux fois qu’une petite minorité de double non l’emporte sur 80 à 85 % de votants qui se partageaient entre initiative et contre-projet. Il n’était pas possible de voter deux fois oui et un bulletin contenant un...
Pour accéder à ce contenu, vous pouvez vous abonner ou payer 3 CHF pour accéder à l'ensemble du site pour une journée !
Si vous avez déjà un abonnement qui inclut l'accès en ligne, merci de vous connecter !