C’est beau une ville le jour?

Roman • Daniel Tschumy emmène le lecteur dans les rues lausannoise à la rencontre des souvenirs de son protagoniste. Au cœur de l’ouvrage, la fuite du temps et l’angoisse qu’elle génère.

Dans le roman de Tschumy, la ville de Lausanne n’est pas un simple paysage, elle agit comme génératrice d’émotions Karim von Orelli
La trame, somme toute, est classique. Un homme seul parcourt la ville, laissant ses pas l’entraîner en des lieux familiers: à mesure qu’il arpente telle avenue, qu’il revoit telle devanture de bistrot ou telle entrée d’immeuble, reviennent à lui les souvenirs de moments vécus à l’endroit même, de rencontres futiles ou marquantes, de fragments plus...
Pour accéder à ce contenu, vous pouvez vous abonner ou payer 3 CHF pour accéder à l'ensemble du site pour une journée !
Si vous avez déjà un abonnement qui inclut l'accès en ligne, merci de vous connecter !