Crypto AG, comme un air de déjà-vu

Il faut le dire • La Suisse était-elle au courant de ces pratiques et ses services secrets ont-ils pu bénéficier d’informations de première main de la part de Crypto AG?

Profitant de «portes dérobées» au sein du système de cryptage de communication de la société privée Crypto AG basée à Zoug, la CIA étasunienne et la BND allemande ont pu avoir accès à des informations confidentielles de plus de cent pays à partir de 1945 jusqu’en 2018 pour les Etats-Unis, l’Allemagne ayant quitté le bateau...
Pour accéder à ce contenu, vous pouvez vous abonner ou payer 3 CHF pour accéder à l'ensemble du site pour une journée !
Si vous avez déjà un abonnement qui inclut l'accès en ligne, merci de vous connecter !