Quand la culture est dans le désert

Neuchâtel • La Fédération des actrices et acteurs culturels neuchâtelois (FNAAC) exige des soutiens plus adaptés aux métiers culturels après le coup d’arrêt du 13 mars.

«Cet arrêt total a des conséquences graves pour les actrices et acteurs culturels, pour qui les mesures mises en place sont faibles et limitées dans le temps. Si nos milieux étaient déjà précaires avant la crise, celle-ci ne fait qu’accroître cette réalité», alarme le communiqué du 27 avril de la FNAAC intitulé, Un désert culturel...
Pour accéder à ce contenu, vous pouvez vous abonner ou payer 3 CHF pour accéder à l'ensemble du site pour une journée !
Si vous avez déjà un abonnement qui inclut l'accès en ligne, merci de vous connecter !