Almereyda et la guerre sociale en 1900

HIstoire • Né Eugène Bonaventure Vigo (1983-1917), Miguel Almereyda était le père du cinéaste Jean Vigo, auteur de «Zéro de conduite» et de «L’Atalante».

Miguel Almereyda, un militant anarchiste puis «blanquiste» devenu socialiste réformiste. (DR)
Il emprunta son nom de plume à un personnage d’un feuilleton populaire (la Belle Judith de Félix Steyne et Georges Le Faure), anagramme, par ailleurs, de «Y a la merde». On ne connaissait jusqu’ici qu’assez peu la vie et les activités de ce militant anarchiste puis «blanquiste» avant de devenir socialiste réformiste, se rallier à...
Pour accéder à ce contenu, vous pouvez vous abonner ou payer 3 CHF pour accéder à l'ensemble du site pour une journée !
Si vous avez déjà un abonnement qui inclut l'accès en ligne, merci de vous connecter !