Violence sociale et jeunesse en bandes

France • Pour le sociologue Thomas Sauvadet, le phénomène des bandes touche un jeune de moins de 30 ans sur dix dans les quartiers dits «politique de la ville». Il constate même un vieillissement de ces groupes dont les réseaux sociaux servent d’outils de résonance. Au cœur d’une société minée par la précarité et le chômage, les gangs criminels prolifèrent.

«Nous sommes face à un problème structurel. Il est lié à l’évolution de la société capitaliste», estime Thomas Sauvadet. (Gasdub)
Le 24 janvier, un jeune adolescent (Yuriy) était violemment agressé dans le quinzième arrondissement de Paris par une bande. Un mois plus tard, des rixes entre jeunes en Essonne, un département de la banlieue sud de la capitale, faisaient deux morts en deux jours, un adolescent et une collégienne de 14 ans. Episode suivi d’un...
Pour accéder à ce contenu, vous pouvez vous abonner ou payer 3 CHF pour accéder à l'ensemble du site pour une journée !
Si vous avez déjà un abonnement qui inclut l'accès en ligne, merci de vous connecter !