Traces au cœur des villes

PHOTOGRAPHIE • Catherine Leutenegger immortalise des bâches formant d’étranges sculptures en Inde. Emmanuelle Bayart s’interroge sur ce qui reste de l’humain dans l’espace public.

Série "dans les plis de la ville" d'Emmanuelle Bayart. Avenue de la Porte de Montrouge, Paris 14e,
Sous le titre “Crack”, les réalisations exposées dans le cadre des Journées photographiques de Bienne explorent les crises identitaires, politiques ou climatiques d’avant la pandémie. Venue des Beaux-Arts, la vaudoise Catherine Leutenegger s’intéresse à Chennai, capitale du Tamil Nadu bien avant le désastre pandémique. Pour “Entanglement” (“Enchevêtrement“), la photographe a cadré bâches, peintures murales et...
Pour accéder à ce contenu, vous pouvez vous abonner ou payer 3 CHF pour accéder à l'ensemble du site pour une journée !
Si vous avez déjà un abonnement qui inclut l'accès en ligne, merci de vous connecter !