Premier procès climatique dans le Canton

Neuchâtel • Quinze grévistes du climat qui avaient bloqué l’une des artères principales de la ville, le 5 mars 2020, ont dû se présenter devant le Tribunal de police. Une première dans le canton, bien que la thématique soit de plus en plus banalisée.

«Il était de ma responsabilité de manifester pour exprimer mon avis», souligne Marion, membre d’Extinction Rebellion (.Extinction Rébellion Neuchâtel)
L’action «Y a le feu au lac», organisée par Extinction Rebellion (XR), avait arrêté le trafic routier sur l’avenue du Premier Mars pendant 75 minutes. Les activistes souhaitaient attirer l’attention de la population sur l’urgence climatique en s’installant sur un passage piéton, car «les votations et outils démocratiques ne sont pas suffisants». La police, elle,...
Pour accéder à ce contenu, vous pouvez vous abonner ou payer 3 CHF pour accéder à l'ensemble du site pour une journée !
Si vous avez déjà un abonnement qui inclut l'accès en ligne, merci de vous connecter !