Violences domestiques et harcèlements

Suisse • Fin mai, le Canton de Vaud révélait l’ampleur de la violence domestique entre 2015 et 2020, en annonçant de nouvelles mesures pour éradiquer ce phénomène. A Genève, une affaire sordide montre que rien n’est simple pour en finir avec ce fléau.

Dans le canton de Vaud, le nombre d’interventions policières pour violence domestique ne faiblit pas. (DR)
Les chiffres sont là. Depuis 2015 et lors d’appel de la victime, la police intervient encore en moyenne quatre fois par jour pour des faits de violence domestique. Au fil des ans, le Canton a cependant renforcé son dispositif légal face à ce phénomène. Il inclut aussi bien la violence physique, sexuelle, psychologique ou économique....
Pour accéder à ce contenu, vous pouvez vous abonner ou payer 3 CHF pour accéder à l'ensemble du site pour une journée !
Si vous avez déjà un abonnement qui inclut l'accès en ligne, merci de vous connecter !