Le TF du mauvais côté de l’Histoire

Suisse • Très attendue, la décision sur le recours devant le Tribunal fédéral de militants vaudois condamnés en seconde instance dans leur canton pour avoir joué une partie de tennis au Credit Suisse à Lausanne en novembre 2018 est tombée ce 11 juin.

La plus haute instance juridique du pays considère que l’art. 17 du CP sur «l’état de nécessité licite», qui explique que quiconque commet un acte punissable pour préserver un bien juridique d’un danger imminent et impossible à détourner autrement agit de manière licite s’il sauvegarde ainsi des intérêts prépondérants, ne s’applique pas aux grévistes du...
Pour accéder à ce contenu, vous pouvez vous abonner ou payer 3 CHF pour accéder à l'ensemble du site pour une journée !
Si vous avez déjà un abonnement qui inclut l'accès en ligne, merci de vous connecter !