Le crépuscule des glaciers portés disparus

Photographie • De l’Himalaya à l’Arctique en cheminant par les Alpes suisses, la fonte des glaciers s’accélère. Plusieurs photographes helvétiques documentent cette terrifiante beauté du désastre. La Genevoise Stéphanie Buret impressionne.

Une image emblématique de l’humain face à la nature dans un tourisme du désastre. «A la recherche du Paradis Blanc presque perdu». (Stéphanie Buret)
Les glaciers des Alpes ont perdu 22 kilomètres cubes de glace en entre 2000 et 2014. Si les changements climatiques progressent au rythme actuel, ne demeureront que d’infimes vestiges des glaciers helvétiques d’ici un siècle voire quelques dizaines d’années, estiment des scientifiques. Parcs thématiques en mutation L’ethnologue de formation et photojournaliste Stéphanie Buret n’a pas son pareil...
Pour accéder à ce contenu, vous pouvez vous abonner ou payer 3 CHF pour accéder à l'ensemble du site pour une journée !
Si vous avez déjà un abonnement qui inclut l'accès en ligne, merci de vous connecter !