Yersin au Musée suisse de l’appareil photographique

Expo • Le photographe tire en noir et blanc un portrait de nos vestiges industriels.

Témoigner de la «brutalité de nos relations avec la nature». (PJt)
Le photographe Jean-Marc Yersin a longtemps travaillé au musée. Puis il est revenu à ses premières amours: la photographie. Il présente une intéressante exposition consacrée aux «vestiges industriels», c’est-à-dire à des entreprises abandonnées, rouillées ou dont il reste des gravats, mais aussi à des ouvrages d’art (viaducs autoroutiers, ponts ferroviaires, pipelines, etc.) encore en activité,...
Pour accéder à ce contenu, vous pouvez vous abonner ou payer 3 CHF pour accéder à l'ensemble du site pour une journée !
Si vous avez déjà un abonnement qui inclut l'accès en ligne, merci de vous connecter !