Les sous-traitants de Nespresso, c’est beaucoup trop fort de café

Vaud • Samedi 23 octobre devant la boutique Nespresso de Lausanne, une trentaine de salariées de deux entreprises sous- traitantes du producteur de capsules de café sont venues réclamer le paiement du salaire d’usage conformément à la CCT de location de service.

La sous-traitance en cascade ne finit pas de faire parler d’elle. Samedi 23 octobre devant la boutique Nespresso de Lausanne, une trentaine de salariées de deux entreprises sous- traitantes du producteur de capsules de café sont venues réclamer le paiement du salaire d’usage conformément à la CCT de location de service alors qu’ils reçoivent jusqu’alors...
Pour accéder à ce contenu, vous pouvez vous abonner ou payer 3 CHF pour accéder à l'ensemble du site pour une journée !
Si vous avez déjà un abonnement qui inclut l'accès en ligne, merci de vous connecter !