Des coupes aux effets délétères

Suisse • Après la suppression du droit de timbre d’émission sur le capital propre, sur laquelle nous voterons en février, les chambres veulent en finir avec l’impôt anticipé sur les intérêts des obligations suisses. Un nouveau référendum est en préparation.

Alors que l’on vote en 2022 sur la suppression du droit de timbre, la droite a aboli un impôt anticipé sur les obligations suisses. (PSS)
La gauche est remontée. Lors de la session d’hiver des chambres, la majorité bourgeoise du parlement, sur incitation du Conseil fédéral a relancé ces coupes dans les impôts fédéraux. Dernier en date: le projet de supprimer l’impôt anticipé sur les intérêts des obligations suisses. Au Conseil des Etats, le sénateur saint-gallois socialiste, Paul Rechsteiner a...
Pour accéder à ce contenu, vous pouvez vous abonner ou payer 3 CHF pour accéder à l'ensemble du site pour une journée !
Si vous avez déjà un abonnement qui inclut l'accès en ligne, merci de vous connecter !