Prison pour femmes

La chronique féministe • Entre 1890 et 1910, le château de Hindelbank devient un établissement de rééducation pour femmes accusées de «fainéantise» ou de «mode de vie dépravé».

Le 22 novembre 2021 parut dans le journal Le Courrier un article sur les 125 ans de la prison pour femmes Hindelbank, dans le canton de Berne, et l’exposition qui lui était consacrée. Il était signé «Fondation Emilie Gourd» (1879-1946), une des figures les plus marquantes du féminisme suisse dans la 1ère moitié du 20e...
Pour accéder à ce contenu, vous pouvez vous abonner ou payer 3 CHF pour accéder à l'ensemble du site pour une journée !
Si vous avez déjà un abonnement qui inclut l'accès en ligne, merci de vous connecter !