Faire le garçon, faire la fille

La chronique féministe• D’habitude, ce sont les femmes qui dénoncent le sexisme dû à la construction sociale du genre. On apprend des comportements différenciés dès le berceau à la fille et au garçon. Quand ils entrent à l’école, la socialisation dans un sens ou un autre est déjà bien établie. L’école ne fait que renforcer les stéréotypes, par...

La fin de l’exception vaudoise?

Il faut le dire• Récemment, j’ai rencontré un jeune kosovar qui habite dans ma région. Il remplit toutes les conditions pour que, s’il vivait dans le canton de Genève, il puisse bénéficier de l’initiative dite «Papyrus» de régularisation...

Ulysse et le penelopegate

La chronique féministe• Depuis les premières révélations du Canard enchaîné du 25 janvier sur les sommes reçues dès 1998 par Penelope, l’épouse de François Fillon, candidat du parti républicain à la présidentielle, la France est en stand-by: on ne parle plus que de ça.

«Le mépris ne peut pas constituer une attitude constructive pour un canton»

Nago Humbert est un homme apprécié dans le canton de Neuchâtel. Le citoyen de Cortaillod, président fondateur de Médecins du Monde, chef de service de l’unité de soins palliatifs pédiatriques au Centre hospitalier Ste-Justine de Montréal et professeur à la faculté de médecine de l’université de Montréal, déjà candidat il y a quatre ans, avait...

La polygamie: une violence faite aux femmes

La chronique féministe• Non seulement on les bat, non seulement on les viole, non seulement on les marie quand elles sont enfants, non seulement on les enferme, dans la maison ou sous des voiles, non seulement on leur interdit de conduire une voiture, mais, dans certains pays, on leur impose la polygamie. Une forme de violence contre les femmes. Selon un rapport de la Commission des Droits humains de 2006, il semble que cette pratique, surtout la polygynie (un homme et plusieurs femmes), remonte à la nuit des temps. Les premières causes étaient la volonté d’avoir une descendance nombreuse.

Hommage à Etienne Broillet, humaniste aux fortes convictions

Comme toujours, c’est au moment de la séparation définitive d’un proche que nous prenons un peu de temps pour mieux le comprendre. C’est avec honneur que je réponds à la demande de la famille en retraçant quelques éléments du parcours politique d’Etienne Broillet, mon camarade. Mon premier souvenir d’Etienne date de mon enfance. A l’époque,...