Genève a besoin de plus de sécurité… sociale

élections cantonales genevoises • En 2012, elle briguait le siège de Pierre Maudet au Conseil administratif de la Ville de Genève. Cette année, elle se présente au Conseil d'Etat avec six colistiers d'Ensemble à Gauche et sur la liste 1 au Grand Conseil. Autant dire Salika Wenger a la politique dans le sang. Interview de la candidate en pleine campagne électorale.

« Nous voulons contrôler les patrons »

élections cantonales genevoises • Candidat au Conseil d'Etat et au Grand Conseil pour la coalition Ensemble à Gauche, David Andenmatten travaille comme laborantin aux Hôpitaux universitaires genevois (HUG). Il est co-président du syndicat des services publics (SSP) genevois et a été un fer de lance de l'opposition à la fusion des caisses de pension des fonctionnaires et à la dégradation de leur retraite. Il considère que la dernière législature a péjoré la condition de la fonction publique et celle des salariés en général. Interview d'un syndicaliste combatif qui, lorsqu'il était militant en Argentine, a passé trois ans dans les geôles de la dictature.

A Cointrin, la grève reprend son envol

genève • Après Dnata, Swissport et ISS Aviation, c'est au tour des salariés de Gate Gourmet de mener une grève à l'aéroport. Pour augmenter les profits de ses actionnaires étasuniens, la direction de la société de restauration pour avions a dénoncé la CCT et procédé au licenciement de 86 de ses employés.

Une autre gauche est indispensable à Genève

élections cantonales genevoises • Le 6 octobre, près de 476 candidats se présenteront devant l’électeur pour décrocher l’un des 100 sièges au Grand Conseil genevois. Goulu et insatiable, le MCG présentera 99 prétendants avec les mêmes vieilles recettes anti-frontaliers. La droite classique tentera de maintenir sa majorité dans l’hémicycle. L’enjeu des élections est pourtant autre. C’est celui d’un retour...
Pour accéder à ce contenu, vous pouvez vous abonner ou payer 3 CHF pour accéder à l'ensemble du site pour une journée !
Si vous avez déjà un abonnement qui inclut l'accès en ligne, merci de vous connecter !

Ensemble à Gauche lance sa campagne électorale

C’est parti ! En prévision des élections cantonales du 6 octobre, la liste 1, celle d’Ensemble à Gauche (EàG), vient de lancer sa campagne de terrain avec l’espoir de faire son grand retour au parlement genevois. Le 27 août, une cinquantaine de candidats, de militants et de sympathisants de la coalition ont organisé un cortège...
Pour accéder à ce contenu, vous pouvez vous abonner ou payer 3 CHF pour accéder à l'ensemble du site pour une journée !
Si vous avez déjà un abonnement qui inclut l'accès en ligne, merci de vous connecter !

« Peut-on se targuer d’être de gauche quand on attaque les acquis sociaux ? »

Le 17 janvier, le Conseil d'Etat a menacé de révocation Rémy Pagani, conseiller administratif de la Ville de Genève, pour s'être rendu à deux séances du conseil d'administration des Transports publics genevois (TPG). « Une décision grotesque et pitoyable » selon le magistrat d'Ensemble à gauche. Il a d'ailleurs recouru devant la chambre administrative de la Cour de justice contre l'amendement ad hoc voté en octobre par le Grand Conseil visant à lui interdire de siéger aux TPG. Au-delà de cette nouvelle passe d'armes entre Canton et Ville, que certains qualifieront de « Genferei », Rémy Pagani fait avec Gauchebdo le tour des dossiers chauds du moment et revient sur les prochaines élections cantonales qui se dérouleront cet automne.

« La gauche de gauche doit dépasser ses divergences »

ville de genève • Nouveau maire depuis le 1er juin et pour une année de la Ville de Genève, Rémy Pagani, qui reprend aussi en interim le Département de Pierre Maudet, nous parle de ses priorités de son année de présidence du Conseil administratif et notamment de ses objectifs de lutter contre la droite populiste en proposant des solutions progressistes, de construire 360 nouveaux logements par année ou de ne pas privatiser le cable-opérateur Naxoo.